MENU

Mon médecin ce dealer ?

Rencontre le mercredi 12 février à l’issue du spectacle (21h)

Antidouleurs, antidépresseurs, calmants, boostant, automédication, le belge est complètement shooté ou quoi?

En parallèle au spectacle Soissons dans l'Aisne, le Poche et le Magazine Médor proposent une rencontre autour de l’addiction aux médicaments.

Après Liebman Renégat et La Vedette du quartier, Riton Liebman revient au Poche avec un spectacle autobiographique dans lequel il raconte sa première (et dernière) cure de désintoxication avec sincérité et humour. Il nous livre sa dépendance au Néocodion et une magnifique galerie de portraits des curistes et thérapeutes rencontrés lors de sa singulière bataille.


Certaines catégories d’antidouleurs aux effets secondaires alarmants sont aujourd’hui prescrits par le corps médical. Le magazine Médor a mené l’enquête ces derniers mois pour dresser un panorama des pratiques et des enjeux.

Programme de la soirée
19h30 : Soissons dans l'Aisne - durée : 1h20 (Réservation conseillée)
21h : Rencontre - Entrée libre dans la salle du Poche (Entrée libre)

INTERVENANTS

Olivier Bailly
Journaliste pour le Magazine Médor, il est responsable d’une la grande enquête « La douleur des belges ». Il y a pointé une problématique de taille. La gestion de la douleur est essentielle mais les potentielles dérives individuelles et sanitaires de ces médicaments sont problématiques.

François Colinet (Psychologue clinicien, ici le "soigné") et Agnès Mazic de Sonis, (Algologue (médecin spécialisée dans la douleur), impliquée notamment au sein de la Pain Clinic, travail en équipe pluri-disciplinaire , ici "la soignante")
Ils nous livreront un témoignage en duo « soigné-soignant ». Comment se prennent les décisions sur le traitement de la douleur, au quotidien, y a t’il des alternatives à la médicamentation dans le cas de douleurs qui s’aggravent, quels sont les différentes pistes? 

Christine Lys
Médecin et inspectrice du Service d'évaluation et de contrôle médical à l’INAMI (Institut national d’assurance maladie-invalidité) nous apportera un éclairage sur les enjeux de santé publique, des implications en terme de légiférations sur les médicaments, sur les formations des professionnels de la santé et l’information au public.

MODERATION

Aude Garelly intervient, entre autres activités, auprès d’organisations actives ou d’individus actifs dans les champs des politiques sociales, des médias indépendants, des politiques publiques, de l’entrepreneuriat, comme modératrice de débats, consultante, formatrice.

J’avais 30 ans, je dansais sur les tables, je faisais le con, mais tous les matins, j’entrais dans une pharmacie pour acheter une boite de Néocodion. Le Néocodion, un médicament contre la toux à base de codéine, vendu sans ordonnance au prix de 11 francs 40 seulement. [...] Un jour, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai dit à Dominique qu’effectivement, j'étais accro à la codéine, que j’en prenais depuis des années mais que j'allais essayer de faire quelque chose pour changer. Le lendemain j'ai demandé au pharmacien comment faire pour arrêter cette merde et le pharmacien m’a répondu : Non Monsieur, c'est trop dur, vous n'y arriverez pas.