Ménopausées

Le spectacle « Ménopausées » tente de poser des questions sur comment la ménopause est vécue par les femmes aujourd’hui mais aussi par les hommes qui la vivent indirectement?

Dans certains pays africains et asiatiques, les femmes, au-delà de la cinquantaine, ménopausées, sont soumises au plus grand respect de la part de la société qui les entoure.  Chez nous, en Occident, c’est plutôt le contraire… En effet de nombreux jugements négatifs continuent à persister à l’égard du vieillissement et particulièrement à l’égard de celui des femmes !  Et vous? Et qu’en a-t-il été de votre ménopause? Votre ménopause a-t-elle été un moment difficile ou au contraire une libération? Vous êtes-vous sentie seule ou plutôt bien entourée? Comment votre gynécologue vous-a-t-il annoncé la nouvelle et comment l’avez-vous prise? Est-ce qu’on vous avait prévenu de ce passage? 

Chaque soir un de vos textes sera lu sur scène...

Je témoigne

Les témoignages

Après une réponse bête d'une gynécologie à ma question de prévention, j'ai décidé chercher et j'ai réveillé ma Plénitude! La menaupause est ma deuxième l'adolescence!Maintenant je veux le transmettre, j'ai écrit un livre et ici je témoigne! La femme pleine????✨????

, 15 Janvier 2019

On me mène en pause LA_MNO~1 Hum, je crois que je comprends ce qui m'arrive. Cela m'est tout d'un coup apparu comme une évidence. Plus aucun régime ne fonctionne. Moi qui ne sais pas nager, je me retrouve affublée d'une petite bouée autour de la taille. Ok, moi qui ne sais pas nager, ça peut me servir si je tombe à l'eau mais quand je travaille ou quand je me promène en ville, je préfère l'enlever, c'est plus seyant. Et bien non, cette bouée semble incrustée à moi plus sûrement qu'une moule à un brise-lames. Le soir, j'ai l'impression, ô cruelle ironie, d'être enceinte de 5 mois. Je ne reconnais plus mon visage, je m'étais préparée aux rides, à l'attraction terrestre (merci mon cher Newton), pas à cet aspect bouffi. La nuit, je visite en rêve tous les saunas de la Finlande et tous les hammams de la Méditerranée. Et même si mes relations avec Morphée se sont améliorées, ce n'est pas non plus comme si on était devenus les meilleurs amis du monde. J'ai le moral dans les chaussettes et même si je stimule quotidiennement mes zygomatiques, le coeur n'y est pas vraiment. Bon Dieu, mais c'est bien sûr...! C'est elle la coupable. C'est la pause midi. La mise en faillite de ma petite entreprise (artisanat de bébés - pièces uniques). Liquidation totale avant fermeture définitive. Fin de stock. Ce serait plus simple si on pouvait fermer, glisser la clé sous le paillasson et passer à autre chose. Mais non, il faut en passer par là. Il parait que ça peut durer de 5 à 10 ans. Je sens que ça ne va pas être possible. Il me faut absolument passer à la contre-attaque.

Nicole , 15 Janvier 2019

39 ans, cancer, directement ménopausée. Yes, une fois que j'aurai repris du poil de la bête, à moi le sexe, tous les jours si je veux (y a plus la semaine, une fois par mois, un peu moche) rien que pour le plaisir et plus de peur de tomber enceinte !!!! C'était sans compter le rétrécissement du vagin et la sécheresse, mon sexe est donc devenu plus douloureux ("vas-y molo quand tu me touches ")......mince alors.... puis l'ostéoporose à surveiller et contrer, les bouffées de chaleur, la peau qui se ride et flétrit. Bon, aller, on ne va pas se laisser abattre, on en a vu d'autres.......Ok, j'ai pris un coup dans l'aile, je ne vais plus attirer Yann Moix, m'en moque, je m'aime quend-même et c'est le plus important !!!!

anonyme, 13 Janvier 2019

Alors il paraît que ces fameuses bouffées de chaleur sont liées aux émotions ! J’en ai connu une sacrée bonne hier soir!! Merci pour ce moment partagé. Merci pour ce texte tellement vivant et votre jeu à tous les 3 tellement juste! Je me suis sentie différente en repartant, avec un regard plus bienveillant sur moi... vous avez su de façon subtile mettre le doigt sur ce qui fait mal mais aussi...où ça fait du bien ;-) la solidarité est palpable dans la salle c’est impressionnant. Merci pour ce coup de fouet, cette leçon de vie salutaire. Je commence ma guirlande de bandes hygiéniques pour fêter très bientôt mon deuxième printemps...bon vent et longue vie à votre pièce

Servais Benedicte, 11 Janvier 2019

Je ne me suis rendu compte de rien ! j'avais déjà depuis 10 ans un stérilet qui stoppait les règles- ce dont j'étais ravie- et c'est la prise de sang annuelle qui a révélé ma ménopause, l'année de mes 50 ans . Je n'ai rien senti . J'ai aujourd'hui un stérilet qui diffuse des hormones que je complète par un gel quotidien. Donc je n'ai pas de sècheresse vaginale ni de peau qui tire mais j'ai pris quelques kilos et ils sont moins faciles à perdre qu'avant. J'étais assez inquiète et un peu "dégoutée"de voir mes amies souffrir de bouffées de chaleur, de changements d'humeur ... mais je n'ai rien subi de tout cela. En fait cela s'est passé dans l'indifférence complète . Et je regrette un peu cette indifférence. La première fois que j'ai eu mes règles, j'étais chez mes grands-parents à la campagne , à la messe avec mon mon grand-père et je suis tombée dans les pommes . Avant que ma grand- mère ne s'occupe de moi, je me suis retrouvée au bistro du village avec un verre de pecquet ! C'était festif et un très joli souvenir. Pour le coup , j'aurais bien fait quelque chose pour ma ménopause aussi ! Je ne sais pas quoi mais c'est quand même un cap ! j'aurais bien voulu en faire quelque chose de gai , par ex une petite fête avec mes copines !

Nicole 60 ans, 11 Janvier 2019

Plus de témoignages