Ménopausées

Le spectacle « Ménopausées » tente de poser des questions sur comment la ménopause est vécue par les femmes aujourd’hui mais aussi par les hommes qui la vivent indirectement?

Dans certains pays africains et asiatiques, les femmes, au-delà de la cinquantaine, ménopausées, sont soumises au plus grand respect de la part de la société qui les entoure.  Chez nous, en Occident, c’est plutôt le contraire… En effet de nombreux jugements négatifs continuent à persister à l’égard du vieillissement et particulièrement à l’égard de celui des femmes !  Et vous? Et qu’en a-t-il été de votre ménopause? Votre ménopause a-t-elle été un moment difficile ou au contraire une libération? Vous êtes-vous sentie seule ou plutôt bien entourée? Comment votre gynécologue vous-a-t-il annoncé la nouvelle et comment l’avez-vous prise? Est-ce qu’on vous avait prévenu de ce passage? 

Chaque soir un de vos textes sera lu sur scène...

Je témoigne

Les témoignages

J'ai adoré le spectacle vu à la Vénerie vendredi 8 mars. Mon mari m'a accompagnée et je l'ai remercié tout comme je remercie les hommes qui étaient là spectateurs attentifs et proches de nous, les femmes. J'aurais néanmoins aimé que le thème de la femme ménopausée n'ayant pas eu d'enfants soit également abordé. Pour moi, du jour au lendemain, la ménopause confirmait tout à coup une mort, un deuil : je n'aurai pas d'enfants ! Je le savais, et après 45 ans, il était clair que je ne voulais plus d'enfants ... Mais réaliser que ménopausée ...cette porte était définitivement fermée ... j'ai dû faire un deuil d'une partie de moi, d'un rêve, d'un espoir. Merci d'avoir monté ce spectacle qui m'a touchée et m'a permis de voir d'autres aspects de ma vie de femme.

Nadia, 11 Mars 2019

J'ai vu avec un réel plaisir le spectacle "Ménopausée" hier à la vènerie à Boitsfort. Salle comble de femmes et d'hommes nénopausées (le féminin l'emporte sur le masculin). Spectacle drôle, subtile, qui nous permet d'en rire plutôt que de le minimiser ou le ridiculiser. C'est probablement un homme, un médecin, un gynéco qui a dû dire que la ménopause n'est qu'une simple étape dans la vie, la vivre c'est autre chose, vieillir et se voir transformer en est une autre. Moi chaque matin, je vois ma mère dans le miroir et je me demande toujours ce qu'elle fait là... Son image devenue la mienne ne me rassure pas du tout. Oui ce spectacle est l'exacte reflet de ce qu'on vit à la cinquantaine et je suis convaincue qu'à la septentaine et à la quatre vingtaine on va la regretter cette période...Juste rappeler que les hommes ont aussi leur ménopause mais ne peuvent pas en parler, ils doivent rester battant!!!! Merci à Caroline, avec qui j'ai eu le grand plaisir de travailler à l'asbl le Piment. Félicitation à ces femmes qui ont écrit ce scénario hurlant de vérité et merci au théâtre de Poche d'avoir permis aux actrices, acteur de le jouer!!! Ce spectacle va t'il être rejoué ailleurs? A un autre moment? A très bientôt, Laurette

Laurette Deroux, 09 Mars 2019

Je m'appelle Véronique et j'ai été voir la pièce de théâtre Ménopausées. J'ai trouvé cette pièce intelligente et je tiens à vous remercier car au-delà du thème assez vendeur (c'est tellement facile d'instrumentaliser la cause des femmes en ce moment avec un thème bateau comme la ménopause!!) j'ai trouvé le texte, la mise en scène d'une grande finesse. Je suis ménopausée et ça été un passage difficile dans ma vie de femme. J'ai aujourd'hui 57 ans et je commence seulement à me sentir bien dans ma peau depuis 5 ans de galère à cause de la ménopause... J'aurais détesté qu'on instrumentalise ce passage douloureux de mon existence de femme. Grace à votre spectacle, dans plusieurs scènes, je me suis retrouvées car la manière dont le thème est traité est vraiment profond et très humain sous des dehors parfois comiques. Vous avez réussi à dépasser l'anecdotique grâce à la mise en scène qui élève heureusement le sujet et qui dépasse l'anecdote! Ce qui était loin d'être évident avec le titre que vous avez choisi qui semble au départ très stigmatisant. J'ai eu très peur mais j'avais beaucoup entendu parlé de la pièce et je suis finalement contente de l'avoir enfin vue. Merci beaucoup au Poche. Quelle inventivité dans la mise en scène, je suis séduite. Bravo.

Véronique, 25 Février 2019

la ménopause, pas un problème, juste un moment avec des bouffées nocturnes qui tuent le brushing, rien de plus, rien de moins. Un soulagement pour celles qui souffraient lors des règles. Rien à côté du passage à la soixantaine avec son lot de changements : les enfants qui partent, la vie professionnelle qui s'éteint doucement avec les jeunes qui vous poussent dans le dos, les petits "mehins" de santé quand on a la chance de ne pas avoir de gros pépins. La ménopause, oui, la pause, plus difficile !

, 09 Février 2019

Ménopause? vous avez dit Ménopause? il y a pause dans le mot et je me disais que j'allais enfin accéder au calme et à la sérénité. Si l'arrivée des règles avait été annoncée par ma mère, même si j'ai dû attendre plus longtemps que les autres pour être une femme, la ménopause est tue, cachée, interdite, taboue. Je n'en ai donc retenu que pause. Hop; on pousse sur le bouton et finies les larmes de mal tous les mois, les calculs idiots pour les vacances ou pour d'autres raisons, les moments de gêne parce qu'il faut bien s'esquiver de temps en temps pour...Une pause: tu enfanteras dans la douleur qu'il disait ben oui. J'étais d'accord et cinq fois sur le métier j'ai remis mon ouvrage avec des réussites et des échecs et chaque fois une part de moi...je m'effrite. Ah une pause...enfin! Et bien NON! si j'ai échappé aux suées, aux pertes de sang incontrôlables, je suis quotidiennement confrontée à mon hyper émotivité, je pleure pour tout: des biches que je croise à l'orée du bois ou de mes petites filles que je n'ai plus serré dans mes bras depuis plusieurs jours; de mon amoureux qui ne me fait plus de déclaration d'amour alors que j'en ai tellement besoin, des chiffres alarmants qui s'affiche sur ma balance. Je me suis bien trompée. Ce n'est pas un moment, un laps de temps qu'on supporte et qu'on oublie. NON la ménopause est là partout présente et envahit notre quotidien. Elle me hante et me poursuit car tout vient de ce dérèglement hormonal qu'il faut bien subir et arriver à contrôler. Moi, je n'y suis pas encore arrivée. Je cherche...pause toujours tu m'intéresses....

Fabienne, 08 Février 2019

Plus de témoignages